mes 2 cents sur vsphere 5.5 part 2

Une bonne partie des nouvelles annonces concerne le stockage. C’est bien naturel quand on voit toutes les annonces autours du stockage ces derniers temps. Dire que le SSD est en train de révolutionner l’infrastructure est tout sauf un « bulshit » marketing ! honnêtement il y a maintenant énormément de technologies, d’évolution qui découlent de ces petites boites qui envoient de l’IO…Je vous invite à suivre les blog du fameux chad aka @sakacc ou de cormac hoggan aka @vmwarestorage, mes guru sur le sujet. Très clairement,  vmware ne pouvait pas laisser passer le train sur le sujet. Surtout pas avec son positionnement sur le SDDC ! De très bonnes choses dans cette mouture donc :

  1. Vsphere flash read cache :en voilà une fonctionnalité qu’elle est bonne !!! vSphere disposait déjà de la possibilité de disposer d’un cache SSD pour la partie hôte, la version 5.5 apporte un read cache pour la partie VM ! et ce cache est compatible avec les fonction de haute disponibilité, de continuité d’activité… Concrètement, un pool de ressource flash va être configuré en prenant tout ou partie SSD des ESXi elligibles. Une nouveau système de fichier a été implémenté, VFFS  Ensuite, ces ressources peuvent être réparties entre « host swap cache » (pour… on s’en doute ! gérer le SWAP mémoire) et du « VM read memory cache »… seul point noir à l’horizon pour moi, il faut gérer le VM read cache par VM ! un peu de conf en perspective donc. A voir ce que ça va donner dans les faits, la techno étant encore récente.
  2. VSAN :tiens ça fait quoi  ça ? Un module kernel qui utilise le stockage local d’un pool d’esxi en mode hybride exclusivement (1ssd + 1 hdd par esxi minimum) OMG ! pour le coup le nom San pour désigner un pool de disque locaux est bizarre mais la technologie c’est bon ! Pas nouveau mais bon car forcément pleinement intégré à l’interface (uniquement l’ihm Web au passage) et pilotable par le client (Web…).  On nous annonce des policies qui vont simplifier l’administration et augmenter la Qos.
    Bien évidemment,  VSAN travaille au niveau du cluster et s’intégrera parfaitement avec les fonctionnalités de HA / DRS / SDRS qui font toute la qualité d’une infra vmware. L’intégration du compute et du storage prend tout son sens, et on voit bien qu’il ne s’agit pas d’un repackaging de VIRSTO ou de VSA mais bien d’une nouvelle solution. Le cluster a pour l’instant des limitations fortes : 3 à 8 hôtes possédant 1 HDD et 1 SDD pour la partie stockage. Ensuite certains hôtes pourront consommer des ressources stockage sans en apporter ça c’est pour le côté dynamique… J’attends fébrilement de pouvoir tester tout cela,  d’en voir le prix cependant cela promet de bonnes choses,  de nouvelles pistes pour les clients et…  Nous 🙂

On A donc un accélérateur de « read io »  et une solution de stockage partagé pour la « write io. A voir comment tout cela va pouvoir s’intégrer avec les solutions de stockage existantes et pourquoi pas virsto (VSA me semble hors sujet et dédié à de petites structures voir… Voué à disparaître ?) La dernière partie concernera la dernière brique de l’édifice SDDC : le réseau ! Avec ces technologies de stockage le réseau devient on ne peut plus central puisqu’il intègre aussi la partie « control pane »  du stockage !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s